Programme

Logo festival
Mardi 23 juillet

au Château à 19h30

Match d'improvisations

match d'improvisations

Qu’est-ce qu’un Match d’improvisations théâtrales ?

Deux équipes, LES BLEUS et LES ROUGES. Un thème imposé, une consigne (contrainte) à respecter, un court temps de préparation. Le vote du jury et du public à l’issue de chaque manche. Spectacle hilarant mené tambour battant, pour tout public.

Entrée gratuite. Soirée offerte par le Conseil Départemental.
Logo festival
Mercredi 24 juillet

15€ au Château à 19h30

Trio de commedia

Par le Théâtre de la Semeuse
trio de commedia

Trois histoires pour trois personnages (et une musicienne) en quête d’humour… Trios de commedia dell’arte propose aux spectateurs de savourer un art théâtral traditionnel et populaire du XVIe siècle, basé sur le geste, le verbe et le masque. Comédies empreintes de naïveté, de ruse, d’espièglerie et ingéniosité, les trois saynètes conçues par le Théâtre de La Semeuse font appel à l’escrime, au mime, au chant et à la danse.

 LES AMOUREUX ESPAGNOLETS. Isabelle aime Flavio mais Pantalone, son père, s’oppose au mariage

 LES VIEILLARDS AMOUREUX. C’est l’anniversaire d’Isabelle ! Pantalone s’est mis en tête de lui déclarer sa flamme…

ANTI-ANTIGONE. Colombine veut jouer la tragédie.

Logo festival
Vendredi 26 juillet

au Château à 19h30

Localement agité

par le Théâtre Russa Lux
Une comédie douce amère d’Arnaud Bédouet
Mise en scène de Sébastien VANNI
Localement agité

Un enterrement, une fratrie, la mémoire d’un père ; ce sont les trois ingrédients de cette comédie sur les non-dits et les mésententes familiales.

La pièce se déroule en Bretagne à Perros-Guirec.

24 heures, c’est tout ce dont disposent les membres de cette famille pour disperser les cendres de celui qui fut leur père ou beau-père, écrivain reconnu, prix Nobel et diariste cachottier, selon ses dernières volontés très alambiquées.

Le portrait du brillant écrivain va peu à peu se craqueler, tomber en pièces, sous les yeux incrédules de sa progéniture. Les rancunes fraternelles, les tournées de chouchen et la découverte d’un secret de famille bien gardé vont rendre l’issue de la nuit aussi indécise qu’apocalyptique.

Une comédie drôle et émouvante sur les liens familiaux, dans laquelle frères, sœurs et belle fille vont devoir se reconstruire autour d’une image paternelle doublement en cendre !

Entrée gratuite, participation au chapeau.

Places garanties aux abonnés du festival 2024 sur demande.
Logo festival
Samedi 27 juillet

40€ au Parc des Oliviers à 21h

TANO et ses invités

Tano et ses invités

Tano revient sur les terres de son enfance en maître de cérémonie pour partager la scène avec des invités flamboyants… 
Gérémy Crédeville, Patrick Chanfray et Oldelaf.
Une heure trente de rire, des punchlines assassines, des chansons et de l’improvisation. Partout où il passe, les wokes trépassent ; Tano n’a qu’une devise : « Il faut rire de tout au lieu de chialer pour rien ».
« Tout le monde aime Patrick Chanfray » : Cela pourrait être le le titre d’une comédie d’Yves Robert. À la ville comme à la scène, ce jeune homme dégingandé entre Pierre Richard et Édouard Baer, nous fait rire. Laurent Ruquier ne sait assurément pas trompé en l’invitant aux Grosses Têtes.
Oldelaf est avant tout un virtuose doté d’une voix merveilleuse qui groove autant que sa guitare. L’auteur et interprète du titre culte La Tristitude nous entraine dans un univers hilarant teinté d’humour noir faisant la part belle à l’amour et aux joyeux loosers.
Gérémy Crédeville a commencé par l’improvisation, puis on l’a vu au Jamel Comedy Club, sur France Inter, M6, France 2, TF1 et Canal + ; il a même participé à Danse avec les stars et pris une droite par Mike Tyson. Une ascension fulgurante mais c’est définitivement sur scène que l’on peut découvrir l’ampleur de ses talents.
Attention : Un spectacle toutefois déconseillé aux moins de 12 ans.

Logo festival
Dimanche 28 juillet

15€ au Château à 19h30

Pièce montée

Par Châtelains & Saltimbanques
Écrit et mis en scène par Vincent Bernard
Pièce montée

Une femme, comédienne, annonce à son mari, auteur pour le cinéma, qu’elle ne veut plus jouer les pièces nunuches qu’on lui propose habituellement, et le somme de lui en écrire une de meilleure qualité après avoir menti à son auteur habituel, prétextant qu’elle ne pourrait plus jouer sa nouvelle pièce car elle est
enceinte …

Logo festival
Mardi 30 juillet

15€ au Château à 19h30

Théâtre sur tréteaux

par la Cie l’Emergence
Théâtre sur tréteaux

Répéter une pièce. Apprendre son texte. Composer son personnage. Chercher les costumes, la scénographie, les accessoires, les créations lumières et sonores. Jouer son spectacle sur scène, devant le public. Tous les ingrédients, et plus encore, qui constituent cette idée du Théâtre. Mais que connaît-on vraiment de cette discipline ? Quelles sont ses origines ? Son histoire ? Ses répertoires et ses genres ? La Compagnie L’Emergence va tenter de répondre à ces questions dans une rétrospective historique, de la création du Théâtre à aujourd’hui, son évolution au fil des évènements et la manière dont il s’est développé en Europe, en plusieurs saynètes ludiques.

Logo festival
Mercredi 31 juillet

15€ au Château à 19h30

Sous le sapin, les emmerdes

par JSBG Productions
Écrit et mis en scène par Julien Sigalas
Sous le sapin, les emmerdes

Comment le réveillon tranquille d’une famille bourgeoise va être troublé par la venue d’une invitée inattendue… et encombrante.

En ce réveillon du 24 décembre, c’est l’effervescence chez les Delépine. Vincent, le fils unique, à la vie sentimentale très discrète, a enfin rencontré une fille.
Et il profite de la fête de Noël pour présenter Léa, alias Nifoufette, à ses parents. Mais Léa n’est pas vraiment la belle-fille dont ils rêvaient. Sans gêne et sans complexes elle va avoir l’effet d’une tornade dans la vie de cette famille bien rangée.
Le « cadeau » va vite devenir embarrassant… Bref, Joyeux Noël.
Coups bas, rebondissements et dinde aux marrons sont au programme de cette comédie déjantée recommandée par le Père Noël.

Logo festival
Vendredi 2 août

38€ au Parc des Oliviers

FRANJO

Humour seul en scène
Franjo

Il vous a sûrement fait rire sur internet, vous allez rire au moins 20 fois plus si vous venez voir son spectacle !

Une heure de nectar de blagues, travaillées depuis de longues années. Vous l’aurez peut-être aperçu dans des comedy clubs parisiens, ou en première partie de Paul Mirabel, où Franjo rôde des extraits de son spectacle pour vous réserver le meilleur. Il diffuse sur internet (suivi par près de 2 millions de personnes) des extraits de stand up que vous ne retrouverez pas sur scène : il n’y a que de l’exclusivité. Il est quasi complet sur toutes ses dates de tournée en 2024 et 2025. Il s’est produit à l’Olympia, à New-York, Montréal, au Brésil et nous sommes chanceux il s’arrête à Roquebrune-Cap-Martin avant une tournée en Australie et en Polynésie. Prenez donc rapidement vos places, peu importe où vous êtes. Surtout si vous avez besoin de rire .

Une heure pour vous parler de lui, de son ex, de Melun, et d’autres sujets de société avec beaucoup d’ironie. Une heure qui passe souvent trop vite.

Logo festival
Samedi 3 août

15€ au Château à 19h30

Le Tartuffe interdit

par la Cie Les mots en Scène
Tartuffe interdit
Versailles 1669. Non loin du château. Molière et ses comédiens regagnent l’humble grange qu’ils occupent lors de leurs séjours au Palais. Le moment est d’importance. Cinq ans après la représentation devant la Cour de la version originale, la troupe vient de présenter au Roi la troisième version du Tartuffe. Et, cette fois, enfin, après toutes ces années d’interdiction, toutes ces vaines tentatives pour faire accepter son œuvre, toutes les réécritures, toutes les concessions faites au parti des dévots, Molière vient enfin d’obtenir l’accord du Roi pour pouvoir représenter son Tartuffe en public. Mais un Tartuffe remanié, car la comédie grave qui a obtenu aujourd’hui l’aval du Roi est bien éloignée de la farce satirique qu’était le Tartuffe ou l’Hypocrite original.Cependant, ce dont ne se doutent encore ni Molière ni aucun membre de la troupe, c’est qu’aujourd’hui, le premier Tartuffe, celui dans lequel Molière fustigeait les faux dévots, celui dans lequel il usait de la farce et du rire « pour corriger les vices des hommes » et qui avait tant plu au Roi, va reprendre vie lors d’une représentation impromptue. Car le Tartuffe qui va renaître pour être rejoué dans cette auberge est toujours interdit. Dès lors, que va-t-il se passer lors de cette représentation ? Pourra-t-elle se dérouler jusqu’au bout ? Quels sont ceux, parmi les comédiens, qui auront le courage de transgresser la censure ? Quels seront les autres ? Quels choix le public sera-t-il amené à faire ? Et jusqu’où les uns et les autres seront-ils prêts à aller pour défendre la liberté d’expression ?